2016, un bilan

Cela fait très longtemps que je n'ai rien publié sur ce blog. Je pense qu'il est temps de faire un bilan de l'année passée. Cette année a vue des évènements très difficile se produire. Nous avons vu pas mal de personnalités appréciées disparaitre. Nous avons vu des attentats se perpetrer en Europe (sans oublier partout dans le reste du monde), notamment à Paris et Berlin, deux villes que je connais bien.

Nous avons vu la montée de l'extrème droite, aux états-unis et en France, ainsi qu'une cristalisation d'un authoritarisme plus affirmé de la part du gouvernement Hollande/Valls.

Tout ça a été source de souffrance, d'inquiétude et de colère pour moi mais aussi et surtout pour mes ami⋅e⋅s. Néanmoins, et paradoxalement, cette année a été plutôt une bonne année pour moi, au regard des années précédentes. Je vais essayer d'expliquer pourquoi.

Nuit Debout

Malgré le fait que je vive à Berlin, j'ai suivit ce qui s'est passé en France avec Nuit Debout. Le mouvement a pris une ampleur suffisante pour gagner d'autres villes d'europe, comme Berlin.

J'ai donc rejoint le groupe qui s'est formé ici, principalement des étudiant⋅e⋅s français⋅e⋅s en Erasmus. Nous n'avons jamais réussit à passer outre ce franco-centrisme, quelques exceptions mis à part. Nous avons beaucoup discuté, nous avons organisé de petites choses, et j'ai beaucoup appris de ces mois d'échanges. Peu avant, je suis tombé sur une vidéo d'introduction sur le salaire à vie. Ce fut un déclic. J'ai pu rapporter le savoir engrangé sur ce thème lors des nuits debouts pour ainsi contribuer à la propagation de ces idées.

Le salaire à vie reste pour moi un élément vital de sortie du capitalisme, une feuille de route concrète. Cette année a donc été pour moi une année de politisation.

Il reste toujours quelques personnes de Nuit Debout sur Berlin, et je pense que tout n'est pas totallement fini. Je souhaite reprendre contact et peut-être entreprendre des actions plus conrêtes.

Un nouveau métier

L'année passée, en décembre, je me suis lancé dans une nouvelle aventure. Déprimé à cause de mon dernier boulot, j'avais atteint en Aout 2015 un moment où je n'utilisais même plus mon ordinateur car je voulais me tenir éloigné de tout cet univers technologique dans lequel j'étais baigné.

Et puis, peu à peu j'y suis revenu, et je me suis intéressé à la création de jeux vidéos. J'ai retrouvé quelque chose qui me faisait de nouveau envie et j'ai démarré la conception d'un petit jeu avec l'objectif de le finir en un mois.

Finalement ça m'a pris 2 mois de travail jusqu'à sa publication. Mais j'étais content, car peu de personnes, même habitué au developement de jeux vidéos, arrivent à publier un jeu aussi petit soit il.

J'ai enchainé sur un deuxième jeu sur lequel je suis toujours en train de travailler. Je n'ai pas bossé à temps plein dessus durant toute cette année, mais il faut constater que ça m'a prit beaucoup plus de temps que je ne le pensais.

Ce n'est pas grave, j'y suis presque et c'est sans doute la chose la plus satisfaisante que j'ai jamais créé.

Entre-temps j'ai publié un autre jeu vidéo, très simple, fait en 5 jours. Un jeu audio sans graphismes. Le jeu semble toujours susciter la curiosité car il enregistre quelques téléchargements par jours. C'est une autre pièce de mon travail dont je peux être fier aujourd'hui.

Ce nouveau métier ne "paye" pas (ou pas encore) mais il m'apporte beaucoup de stimulation intellectuelle salvatrice. C'est un champs d'application de la technologie plus satisfaisant et moins abstrait (je trouve) que ce que je faisait avant.

Depuis le début de l'année j'ai collecté de nombreuses idées de jeux potentiels et je compte bien continuer à explorer ce medium. C'est très agréable de me rendre compte que je suis bien plus confiant sur quels types de jeux je peux créer après juste une année dans le bain. Néanmoins, une stratégie de revenu s'impose, je vais donc essayer de m'atteler à de la traduction en indépendant et voir si je peux vivre ma vie comme ça.

2017

Beaucoup d'autres choses me sont arrivé cette année. J'ai fait des rencontres, je suis devenu vegane (après avoir été végétarien), j'ai appris, échangé, lu, créé. Je considère cette année comme étant très positif personnellement. Et c'est important pour moi au vu des deux années précédentes. Le monde lui n'a pas l'air d'aller bien mieux. Mais je soupçonne tout ça d'être les prémisses de nouvelles opportunités pour nous tout⋅e⋅s. Des opportunités qu'il faudra engager pour faire avancer les choses dans notre sens. Le salaire à vie, la critique du capitalisme et le féminisme sont des choses que nous devons regarder de près pour avancer et batir un meilleur monde pour nous tous, je pense.

Je vous souhaite à tout⋅e⋅s, une excellente année 2017. Des choses importantes se profilent à l'horizon, mais qu'elles soit positives ou non, nous allons traverser cette année ensemble :)