Jour 2 : d'Eperlecques à Pollinkhove

Je me lève vers 9h00, un petit dej', une douche et le temps de préparer le vélo il est 10h30.

Je rejoint très vite Watten, mon objectif de la veille. Je longe le Canal jusqu'à Bergues sans oublier de faire une pause d'1h pour manger et me reposer.

Une pause à l'ombre

La belle bête

À bergues, je fais coucou aux morts tout en leur piquant de l'eau et reprend en direction de Hondshoote. Je franchirai la frontière quelques km après cette ville.

Bergues

J'étais au courant pour l'europe et l'espace Shengen mais la traversé de la frontière m'a un peu déçu. Rien de bien spécial à part un « café de la douane » et des dalles de béton en guise de route. Ah si ! Les gens que je croise ne parlent pas français et sont le plus souvent à vélo. Et ça, je ne m'y attendait pas trop.

Je me perd (un peu) du coté de Gijverinkhove puis reviens sur mes pas. J'arrive enfin à Pollinkhove, ma destination. Mais arrivé là-bas, personne. Pas un camping indiqué, rien, la ville semble morte.

Je trouve quand même un type près de l'église pour lui demander où je pourrais passer la nuit. Il me répond qu'ici il y a bien un fermier à qui, d'après ce que je comprend, je pourrais demander un coin de pelouse pour y planter ma tente. Il propose de m'accompagner à vélo pour me montrer où c'est.

Ce qu'il m'avait caché, c'était que la ferme en question était tout aménagée pour les campeurs. D'ailleurs, je n'étais pas le premier arrivé.

Il est 16h quand je m'allonge, épuisé, dans ma tente. La ferme est un vrai petit camp de vacance avec piscine, trampoline et animaux de la ferme.

On dirait que les fermiers passent de la variété Flamande pendant qu'ils travaillent… Je crois que je vais me plaire ici :)

La Piscine du camping de Pollinkhove Les vaches sous les sanitaires Margueritte et Noireaude ?

Trajet (66,08 km)